Quelle est la durée d’une assurance vie ?

Actuellement, la souscription à un contrat d’assurance vie serait requise par les assureurs, pour toutes personnes physiques souhaitant recevoir un capital ou une rente en cas de décès ou en cas de survie de cette personne.  Ainsi, il est important pour les souscripteurs de prendre en compte certains éléments afférents à ce contrat, parmi lesquels figure la durée du contrat proprement dite.

Assurance vie : c’est quoi ?

Généralement, une assurance vie est un contrat par lequel l’assureur procèdera à un versement d’un capital (ou rente) à un assuré, qui est le bénéficiaire ou le souscripteur. Ce versement venant de l’assureur est ajouté d’une prime, selon le type de contrat d’assurance que l’assuré a conclu auprès de son assureur. Cette assurance vie est comme une forme de garantie, et interviendra lors d’un évènement concernant l’assuré, qui serait lié à son décès ou à sa survie. En effet, cette forme de contrat d’assurance représente un produit d’épargne qui s’exécutera à moyen et à long terme. Pour cela, il faudrait ainsi avant de conclure ce contrat d’assurance vie distinguer s’il s’agit d’un contrat d’assurance en cas de décès ou un contrat d’assurance en cas de vie. Par conséquent, cette assurance vie est caractérisée par l’inexactitude de la durée de vie de l’assuré.

Quelle est la durée d’une assurance vie ?

La durée d’une assurance vie dépend de certains critères. Le contrat d’assurance vie n’a pas exactement une durée légale imposée, mais sa fin interviendra lors du décès de l’assuré ou en cas de survie de cette personne. Si l’assurance vie prendra fin en cas de décès de l’assuré, un versement de capital sera effectué aux bénéficiaires concernés. Mais si elle interviendra en cas de vie, l’assureur s’engagera à verser un capital ou rente à l’assuré, à un moment déterminé et sur un montant fixé. Spécifiquement, cette assurance vie pourra aussi prendre fin lorsque l’assuré rachète en totalité son contrat (ou son capital), c’est-à-dire que l’assuré a mis terme à son contrat auprès de son assureur. Il est à noter que le mode d’épargne de ce contrat s’effectuera à moyen et à long terme. L’assuré pourrait donc profiter en toute flexibilité en matière de durée, puisque c’est lui qui a choisi son durée de contrat d’assurance vie. Le plus souvent cette durée de contrat d’assurance vie pourrait être déterminée, et que dans la plupart des cas, le contrat sera clôturé automatiquement si l’un de ces trois (3) cas évoqués précédemment se passera. Notamment, la détermination de cette durée de contrat serait idéale si c’est pour une durée minimum de 8 ans, car des avantages venant de la fiscalité seraient requis pour le bénéficiaire après 8 ans d’épargne.

Comment fonctionne une assurance vie ?

En réalité, le contrat d’une assurance vie s’effectuera entre un assureur (qui est la compagnie d’assurance ou la banque) et un particulier (qui est le souscripteur ou assuré). Le versement du capital ou de la rente par l’assureur devrait correspondre proportionnellement au type de contrat choisi ou souscrit par l’assuré. Ainsi, le nom du bénéficiaire devrait être mentionné dans le contrat afin de pouvoir recevoir convenablement le capital versé en cas de décès ou en cas de survie de la personne concernée. En effet, le mode de versements pourrait se faire périodiquement (mensuel, trimestriel ou annuel), de manière libre (versement libre). Le montant et la date du versement seront choisis par l’assuré, ou de façon unique (versement unique). En outre, ce contrat d’assurance vie implique aussi la détermination de certains critères, qui sont à prendre en compte au moment de la souscription : frais du contrat, taux de rendement, montant minimum des versements, choix des placements et outils de gestion en ligne.

Quels sont les critères pour choisir des unités de compte dans un contrat d’assurance vie ?
Comment puiser dans son contrat d’assurance vie ?