Comment fonctionne une assurance vie ?

Depuis plusieurs années, l’assurance-vie est devenue l’épargne préférée des ménages français. C’est un investissement dans le long terme qui sert à faire fructifier son capital. Mais avant de se lancer et souscrire une assurance-vie, il est important de connaître son fonctionnement.

Les avantages de souscrire une assurance vie

La souscription d’une assurance-vie offre de nombreux avantages. Tout d’abord, elle va vous permettre d’augmenter votre patrimoine et de préparer l’avenir. De plus, c’est un moyen de transmettre une partie de votre capital sans être obligé de recourir à une libéralité par voie testamentaire ou donation. Ensuite, la personne bénéficiaire de l’assurance vie peut être une personne en dehors de la famille, par exemple, une entreprise ou une association. Au niveau fiscal, cette assurance bénéficie d’un régime très avantageux. L’aspect pratique se matérialise au niveau du paiement annuel de la cotisation ou de la prime et va évoluer selon l’âge du souscripteur. Il s’agit là d’un des facteurs qui vont influencer le fonctionnement d’une assurance vie.

Les spécificités du contrat d’assurance-vie

Le fonctionnement d’une assurance vie repose sur un contrat dans lequel la première partie est l’assureur. Il s’engage à verser une rente ou un capital, généralement une somme d’argent, à un souscripteur (personne physique ou morale), lorsque le risque prévu au contrat s’est réalisé. Quant à l’assuré, c’est la partie qui supporte le risque décrit dans la convention. L’assuré peut avoir une double casquette et être à la fois un souscripteur. Enfin, celui qui va recevoir le capital est le bénéficiaire lorsque le risque prévu aurait été réalisé, à noter que la convention d’assurance-vie est soumise au régime juridique de droit privé tant au niveau des conditions de formes ou de fonds.

Les dépenses relatives à l’assurance-vie

Pour assurer le bon fonctionnement d’une assurance vie, le souscripteur devra payer à l’assureur de l’argent de façon périodique. En effet, lors de la première contribution au capital, vous devez payer un frais d’entrée qui est souvent négociable, contrairement aux assureurs en ligne qui n’ont pas recours à ce genre de frais. Quant aux dépenses liées à la gestion, elles sont payées annuellement pendant la durée du contrat. Le calcul de ces charges de gestion va évoluer selon la somme investie ou les intérêts produits par l’investissement de base. Enfin, si vous avez l’intention de changer d’assureur, le transfert va engendrer des frais d’arbitrage dont la facturation peut se faire selon un forfait ou un pourcentage selon les modalités choisies par la compagnie d’assurance.

Quels sont les critères pour choisir des unités de compte dans un contrat d’assurance vie ?
Comment puiser dans son contrat d’assurance vie ?